Et demain les mots...

17 novembre 2019

Perséphone

Au jour qui vient sentir le mal qui oeuvre

qui trouble la raison, impose sa misère

oblige mon inconscience au plus grand des saccages

et fait des lendemains blessés de transparence

Lentement revenir vers le lieu de mes drames,

où chaque seconde s'écoule oublieuse de toi

lécher toutes mes plaies, refermer la blessure

pour s'épancher enfin au creux des jours passés.

A jamais renoncer aux contours alanguis

d'une vie dont ton absence, téméraire Coré

me permettrait de croire à la suite de l'histoire

Au printemps revenu je serai encore là.

Posté par lindarequiem à 18:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]


30 octobre 2019

Toujours

 

Toujours est un miroir au reflet chaviré

où se noie l'espérance et où périt la joie,

et les fleurs hurlent et se tordent, corolles déchirées

alors qu'au devant s'étire le chemin des années.

 

En douceur et sans faille s'ouvre le bleu du ciel,

gisant au creux du temps la brise me rappelle,

que les vents ont tourné, que la source est tarie,

et qu'en silence décline la mémoire des jours tendres.

 

Si c'est aux heures passées que la joie appartient

et s'il faut abdiquer, au matin calme j'irai

bercer tous les futurs, prier pour qu'on entende

à l'heure où tout se rompt l'oracle qui se tait.

 

 

 

Posté par lindarequiem à 19:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les oiseaux

 

Quand s'enfuit sans fin le temps d'avant,

Quand les miroirs se troublent, plus rien à retenir

Quand au levant, au couchant, et dans la lumière crue

On voit doucement mourir celle qui a été

On peut entendre des cris d'oiseaux au loin

Le monde ne s'est pas arrêté.

 

 

Posté par lindarequiem à 18:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ecrire

 

Ecrire toujours

pour ne pas penser

à toute la vie devant

Un vide chatoyant

 

 

 

 

Posté par lindarequiem à 18:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Chiens

 

Que faire de toi quand je n'ai plus rien à offrir?

Vois, mes mains sont vides, mes poches percées, mon coeur avide.

Je dors dehors avec les chiens, je mange en leur compagnie,

Et nous hurlons ensemble quand la beauté passe,

innocente et offerte aux belles âmes pour s'en saisir.

Voilà pour toi les yeux tristes dans lesquels tu aimes plonger,

ouverts sur des profondeurs insondables.

 

 

Posté par lindarequiem à 18:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les longs jours

 

Tout est vide et le vide est effrayant

qui dégouline sur moi de sa langue putride.

Noir noir noir et sans repos,

le froid me fige,

mon cerveau se dissout lentement.

Je ne suis plus personne.

 

Pourquoi conter les mondes intérieurs dévastés

à ceux qui ne connaissent que la plénitude de l'esprit, du corps.

Laissez moi seulement à mes étoiles éteintes,

danser avec le pire chaque seconde.

Ne plus rien vouloir, ne plus rien savoir,

Et pourtant j'ai besoin de joie.

 

 

Posté par lindarequiem à 18:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Fragments

 

Mon coeur un ruban abîmé,

en mon âme une femme aimée

danse à mes pas trébuchants

résiste quand je défaille.

Elle garde en elle ma pureté,

me la renvoie de toutes ses forces,

Et mon sourire est ombre

de son sourire.

 

Elle me regarde à peine

et je reçois sa bouche

comme on reçoit le Christ.

Arrachée pour moi

à l'adoration des autres,

Elle sourit,

Elle est là.

 

 

 

Posté par lindarequiem à 18:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 octobre 2019

Un jour je partirai

 

Un jour je partirai,

quand j'aurai tout donné,

quand rien ne te retiendra plus,

je comprendrai alors

ma douleur.

 

Ma douleur je la porte,

elle est là depuis des siècles,

elle se distille dans mes veines

tout le jour

et s'oublie auprès de toi.

 

Auprès de toi j'aimerais

être le chant serein de l'oiseau,

être la rivière qui se répand.

Simplement être celle qui vit,

libérée.

 

 

 

Posté par lindarequiem à 18:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]